L’essentiel à savoir sur l’écornage des bovins

écornage des bovins

Près de la majorité, des éleveurs pensent actuellement à passer par un écornage des veaux. Il s’agit d’une démarche par laquelle on rase les poils de la bête, mais aussi on se débarrasse de sa corne. Ce qui peut être considéré comme une procédure drastique, mais qui présentera énormément d’avantages. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

Ecornage sur les veaux de moins de 2 semaines : quelques avantages à connaitre

Lécornage peut se faire jusqu’à l’âge de 2 mois. Mais dans la mesure du possible, pour que la démarche soit plus facile, les experts vous conseillent de le faire quelques jours seulement après la naissance du veau. La douleur sera plus facile à gérer et le stress de l’animal également. En outre, à moins de 2 semaines, le bourgeon cornial n’a pas encore le tend de bien se former. Ce qui facilite l’ébourgeonnement.
À moins de 14 jours, vous pouvez opter pour un écornage chimique. Quelques accessoires de grandes marques peuvent vous êtes proposés pour ce faire. Rasez la partie concernée, bruler le bourgeon et cautériser.
Contrairement aux idées reçues, l’écornage aussi jeune n’a aucun impact sur la bonne santé et le bien-être de l’animal. Du moins, ce sera le cas si vous suivez bien l’évolution de la plaie et que vous évitez tout stress à ce dernier.

Comment écorner ?

L’écornage se fait en 6 étapes. C’est valable aussi bien pour les techniques d’écornage précoce ou pour les bêtes un peu plus grandes.

  • Vous devez assurer la sécurité de la zone d’écornage en amont. Pour ce faire justement, les grandes marques vous proposent actuellement les cages de contention.
  • Vous devez tondre la tête du veau avec les tondeuses spéciales écornage.
  • Utilisez ensuite un écorneur à gaz pour l’ébourgeonnement.
  • Procéder à la cautérisation
  • Notamment, avec le spray d’écornage désinfectez la plaie
  • Faites un suivi

Les avantages de l’écornage

L’écornage présente énormément d’avantages, non seulement pour l’animal en lui-même, mais aussi pour les éleveurs. En effet, outre la facilité de gestion de l’exploitation, cette démarche garantit un peu plus de sécurité aux veaux et aux vaches. Sans corne, ils ne seront plus tentés de se battre. Ils seront plus calmes.
En tant qu’éleveur, vous aurez des bêtes de qualité supérieure et pouvez installer plus d’animaux dans une même boxe sans crainte. Vous aurez également une meilleure cuire que vous pourriez vendre plus cher aux tanneurs. Sans compter que vous n’aurez pas à gérer des blessures aussi fréquemment que dans les autres élevages qui ne font pas cette pratique.
Depuis quelques années, et surtout depuis que les grandes marques proposent des accessoires d’écornage, la démarche est plus populaire. Elle se fait en effet en un rien de temps et sans risque aussi bien pour les animaux que pour les éleveurs. En effet, contrairement aux idées reçues, procéder à un écornage, aussi précoce soit-il, n’a aucune incidence sur la santé de l’animal. Par contre, il est préférable de se lancer avant les 2 semaines de l’animal pour mieux gérer la douleur de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *