Faire construire : les étapes clés dans la recherche du terrain

Un projet de construction de maison commence par la recherche du terrain idéal. Mais pour donner vie à ce projet, il faut passer par divers paliers. Cet article parle des étapes et des éléments à prendre en compte avant de conclure une acquisition.

Une réflexion sérieuse en amont

Avant de commencer à chercher, le mieux serait de procéder à une représentation de la vie future dans la nouvelle maison d’habitation. L’objectif est d’identifier les besoins et les souhaits relatifs au mode de vie qu’on voudrait y mener. Cela permettrait d’établir un ordre d’importance dans la liste des critères de la maison à construire. Cette liste servira de cadre afin de restreindre la zone de recherche, par exemple un terrain à bâtir Languedoc, si on veut s’établir dans sud-ouest de la France, une région où le soleil est présent une bonne partie de l’année.
Ensuite, la recherche peut débuter après une estimation du budget. Il ne faut pas oublier que le prix du terrain n’est qu’une partie du montant du projet de construction. Différents moyens sont disponibles, notamment en mettant les relations, famille et amis, à contribution. Le bouche à oreille peut s’avérer un outil efficace. Sinon, on pourrait se tourner vers les annonces immobilières proposées dans les sites Internet ou éplucher les magazines et les journaux spécialisés ou encore s’adresser directement à la mairie de la commune choisie. En cas de difficulté, il est conseillé de faire appel à des spécialistes opérant dans la région. S’orienter vers des professionnels pour un terrain à bâtir Languedoc serait tout à fait indiqué pour une recherche dans le sud-ouest. En effet, les aménageurs lotisseurs, les constructeurs de maisons, les agences immobilières sont en mesure d’offrir plusieurs opportunités qui répondraient aux exigences de l’acquéreur. Un notaire peut également apporter des conseils juridiques.

Les critères à prendre en compte dans la recherche d’un terrain

Avant de se lancer dans une enquête plus approfondie, une comparaison du prix au mètre carré avec le prix moyen pratiqué dans la région s’impose pour avoir une idée sur les paramètres qui le déterminent. En effet, la proximité des commerces, des services médicaux, des transports en commun, des établissements scolaires donne de la valeur à un terrain. Par contre, l’existence d’une autoroute, d’une ligne de chemin de fer, des couloirs aériens ou d’une usine pourrait nuire à la qualité de vie. C’est la raison pour laquelle il faut s’informer sur les projets en cours dans les environs. Des éléments plus techniques entrent également en compte tels que les conditions météorologiques et la nature du sol. Ils impactent la capacité d’un terrain à accueillir une construction. En cas de doute, il faut demander à un géologue d’effectuer une étude de sol. Pour plus d’information, le Plan de prévention des risques naturels (PPRN) est disponible auprès de la mairie. C’est valable qu’il s’agisse d’un terrain à bâtir Languedoc ou dans une autre région.
Il est à noter que l’obtention d’une autorisation de construire sur un terrain à bâtir à Languedoc ou ailleurs, est régie par des réglementations comme le Plan local d’urbanisme (PLU), les dispositions communales concernant la construction de maison individuelles incluant les restrictions, les différents codes, le style architectural… Concernant la viabilisation d’un terrain, une liste des sociétés habilitées à effectuer les travaux de raccordement aux différents réseaux devrait être fournie par la mairie, que ce soit au niveau de l’assainissement, de l’eau, de l’électricité ou de gaz. Solliciter l’aide des experts permet de se mettre à l’abri des éventuels mauvaises surprises. Ils sont tenus responsables aux regards de la loi des situations juridiques et techniques des terrains qu’ils proposent à vendre. Enfin, il est indispensable de se renseigner sur la taxe d’habitation, la taxe foncière et les diverses servitudes incombant le terrain convoité telles que le droit de passage qui permet à un voisin d’accéder à une voie publique, les servitudes de vue, d’utilité publique… Pour cela, une demande de certificat d’urbanisme doit être adressée aux bureaux des services communaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.