Qu’est-ce qu’une isolation thermique des murs par l’extérieur ? 

Le réchauffement climatique ainsi que l’augmentation des frais d’électricité sont des sujets au cœur des débats de nos jours. Dans ces situations, opter pour l’isolation thermique peut être salvateur. L’Isolation thermique par l’Extérieur (ITE) est devenue la meilleure option pour optimiser l’efficacité énergétique d’un logement. 

Cette alternative aux multiples avantages est construite à partir d’un cahier des charges strict. Cet article décrit la technologie, les avantages et les matériaux d’isolation des murs extérieurs.

Isolation thermique par l’extérieur : qu’est-ce que c’est et quels sont ses avantages ? 

Ces dernières années, l’isolation thermique extérieure a pris d’énormes propensions aussi bien dans la construction des bâtiments neufs que dans la rénovation de vieux bâtiments. En effet, cela est d’abord dû à ses nombreux avantages : des factures énergétiques réduites, la possibilité d’effectuer la rénovation de ses murs tout en l’isolant et en n’occupant aucune surface habitable, et la possibilité de se conformer aux exigences réglementaires.

Isolation thermique par l’extérieur : que peut-on comprendre de cette notion ?

L’isolation thermique extérieure comprend toutes les technologies utilisées pour isoler les façades des maisons. Ces méthodes ont pour but de réduire les transferts de chaleur entre les murs et l’intérieur du bâtiment depuis l’extérieur. Elle est effectuée par la mise en place d’un isolant, recouvert d’un enduit de finition (enduit de mur ou enduit extérieur).

L’isolation thermique par l’extérieur favorise la formation d’un véritable revêtement isolant continu autour du bâtiment. Par conséquent, l’isolation extérieure permet de maintenir la même température dans la maison, que ce soit en été ou en hiver.

L’isolation thermique par l’extérieur, une technologie aux nombreux avantages

Les avantages de l’isolation thermique extérieure sont assez nombreux. Vous pouvez retrouver d’autres informations sur cette technique sur design-facades.fr. Les nombreux atouts de l’isolation thermique extérieure sont les suivants :

Éliminer les ponts thermiques et sécuriser les murs

Les ponts thermiques constituent des coupes d’isolation au sein d’un immeuble, provoquant une résistance thermique plus faible. Plusieurs parties de la maison en sont affectées :

  • Le raccordement du mur au sol ;
  • Le contour des ouvertures ;
  • Le raccordement des façades de cisaillement au sol.

La gestion des ponts thermiques dans les bâtiments existants est compliquée, car ils font partie intégrante du bâtiment. L’isolation thermique extérieure est l’une des solutions les plus efficaces pour le surmonter. Effectuée selon les normes requises, l’isolation thermique par l’extérieur offre, en fait, une meilleure régularité de la coque.

En maintenant la stabilité de la température de la maçonnerie, l’isolation thermique extérieure limite aussi le risque de cassures dans le bâti. Il faut noter que pour éliminer au mieux les ponts thermiques, il faut traiter les singularités de la façade.

Économiser sur le budget

L’isolation de votre maison est un must pour un environnement moins énergivore. À cet égard, l’isolation thermique par l’extérieur confère deux atouts :

  • Diminution considérable des frais d’énergie ; Les pertes de chaleur par les murs non isolés des bâtiments se situent entre 20 et 25 %. Il s’agit d’une estimation faite par l’agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME).
  • Le droit à deux régimes fiscaux :
  • Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). La mesure prévoit un crédit d’impôt de 30 % sur certains frais de rénovation domiciliaire, dont l’isolation.
  • Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), qui favorise le financement à des conditions avantageuses des travaux de rénovation énergétique des logements.

N’affecte pas l’espace de vie

Les activités d’isolation thermique extérieure réalisées lors d’une mise à neuf n’ont aucun impact sur la qualité de vie des résidents. Isolation, bardage et équipements sont disposés à l’extérieur sans porter atteinte à l’espace habitable. Ainsi, isoler une maison par l’extérieur présente des avantages non négligeables pour protéger son espace de vie par rapport à l’isolation par l’intérieur (ITI).

Mise à neuf de façade

Participer à la restauration d’isolation thermique extérieure a aussi été l’occasion de rénover ses murs extérieurs. Cette technologie permet une isolation et une rénovation simultanées par l’extérieur sans empiéter sur les logements déjà habités. Selon le procédé de l’isolation thermique extérieure choisi, le revêtement de façade peut arborer la forme d’un enduit isolant ou d’un bardage isolant.

Respect des dispositions de la RT 2012

Les dispositions de la RT 2012 visent à réduire à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs. Si elle est convenablement effectuée, l’isolation thermique extérieure pour les nouveaux bâtiments peut combler les attentes suivantes :

  • Limiter considérablement les pertes thermiques des façades en période d’hiver et les surchauffes en période d’été ;
  • Traiter les problèmes d’étanchéité à l’air (pour les ITE sous bardage) en installant des membranes.

Il est important de noter que depuis le 1er janvier 2020, la RT 2012 a été remplacée par la RT 2020. Cette  nouvelle règle ciblera spécifiquement les bâtiments à énergie positive ou passive (Bepos) qui génèrent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Isolation thermique extérieure : la technique sous enduit et l’épaisseur des isolants

Les murs peuvent être isolés par l’extérieur selon deux techniques différentes : sous enduit, également appelé moulage humide, et sous bardage, également appelé moulage à sec. Enfin, le bardage présente deux options, à savoir la vêture et le vêtage.

Isolation thermique par l’extérieur : quelle épaisseur d’isolant choisie ?

Pour une isolation de qualité, il est recommandé de prendre les panneaux de laine de roche ou de polystyrène d’une épaisseur moyenne de 15 à 20 cm. On peut toutefois retrouver de meilleures propriétés thermiques avec une épaisseur réduite chez certains isolants.

La mousse de résine phénolique présente cette caractéristique. Il s’agit d’un matériau synthétique rigide qui réduit l’épaisseur de l’isolant de quelques centimètres.

Il est également possible de se servir des panneaux de mousse résolique disposant d’un lambda 22. Ces équipements ont une épaisseur de 9 cm. Plusieurs autres isolants avec de petites épaisseurs sont disponibles et peuvent être utilisés pour la réalisation de l’isolation thermique extérieure de vos murs. Ils présentent chacun des caractéristiques et performances thermiques spécifiques.

La méthode de l’isolation thermique sous enduit

La méthode de l’isolation thermique extérieure sous enduit consiste à recouvrir l’isolant d’un mortier de base armé. Ce dernier est aussi couvert par un enduit de finition. En fonction de la technique pour laquelle vous optez, il vous sera possible de vous servir de divers isolants.

L’isolation thermique extérieure est une technique utilisée par bon nombre de personnes à l’ère du réchauffement climatique. Si le confort intérieur et la réduction des frais d’électricité sont ses atouts majeurs, il est important de noter que bien d’autres avantages peuvent être tirés de ce procédé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.