Le contrôle financier des entreprises : Pourquoi c’est important ?

Le contrôle financier des entreprises: Pourquoi c’est important ?

Le succès d’une entreprise, qu’elle soit petite ou grande, passe par un contrôle financier efficace.

Comprendre si l’entreprise atteint les objectifs fixés et s’il existe des écarts entre la stratégie et les résultats obtenus, vous permet de contrôler la gestion de l’entreprise et de comprendre comment planifier les prochaines étapes.

Le contrôle financier, ou contrôle des coûts, permet à l’entreprise d’avoir des paramètres bien établis et d’obtenir des bénéfices concrets pour l’avenir de l’entreprise. Voyons, dans cet article, pourquoi c’est important.

Le contrôle financier des entreprises : qu’est-ce que c’est ?

Le contrôle financier est un outil qui permet d’avoir, à tout moment, une photographie précise de la situation financière de l’entreprise, afin de comprendre si les ressources utilisées contribuent efficacement à l’atteinte des objectifs.

Ce contrôle part d’une analyse approfondie de la situation de l’entreprise et prend en considération des éléments tels que :

  • La situation patrimoniale
  • La situation économique
  • La situation de revenu
  • Le flux économique

La maîtrise de la gestion financière nécessite tout d’abord une définition claire des objectifs et des moyens pour les atteindre : ces indicateurs seront le point de référence pour pouvoir comprendre s’il existe des différences entre les plans stratégique et opérationnel.

Ainsi, il sera possible d’intervenir :

  • au niveau stratégique, pour comprendre quels sont les écarts et comment les corriger.
  • au niveau des investissements, pour analyser le rendement de ceux en cours et planifier les futurs.
  • au niveau des coûts (directs et indirects, fixes et variables) du produit ou du service, pour une définition plus raisonnable des prix.

Le contrôle financier passe de données certaines et fiables

Le contrôle financier est devenu encore plus important après l’entrée en vigueur du nouveau Code des crises d’entreprise, qui oblige les entrepreneurs à se doter des outils nécessaires pour prévoir le manque de liquidités dans les six mois qui suivent. Pouvoir s’appuyer sur des informations certaines et fiables, encore mieux si elles peuvent être gérées en temps réel via un tableau de bord unifié, est la base d’un logiciel : si les informations de trésorerie ne sont pas garanties et automatisées, le risque est de ne pas disposer des bases sur pour construire une gestion financière solide. Le logiciel  assure l’automatisation des rapprochements et permet de connecter le monde de la trésorerie et de la banque à travers des solutions modernes et digitales, qui donnent à l’entreprise toute l’agilité dont elle a besoin pour le contrôle financier. De plus, il simplifie le travail du service comptable, qui n’a pas à effectuer les rapprochements manuellement et peut se concentrer sur les activités critiques pour la croissance de l’entreprise.

Suivi en temps réel de l’ensemble du groupe d’entreprises

Les bilans ne suffisent plus : penser a posteriori est peut-être déjà trop tard. C’est pourquoi un logiciel de comptabilité permet une gestion avancée de la trésorerie : le contrôle financier gagne sa force et son indépendance par rapport au suivi en temps réel des flux de trésorerie de toutes les sociétés du groupe, même celles basées à l’étranger. Les provisions opérationnelles, même hors d’Italie, peuvent être constituées à partir d’un tableau de bord unique et les analyses financières sont régulièrement mises à jour. Ce faisant, l’entrepreneur ou le directeur financier peut bénéficier d’informations fiables non seulement sur le présent de l’entreprise mais aussi sur le futur proche. Mieux vaut prévenir que guérir, et pour les entreprises cela signifie pouvoir anticiper les éventuelles difficultés et pouvoir agir au meilleur moment du cycle de trésorerie, par exemple en exploitant les liquidités excédentaires pour payer à l’avance les fournisseurs.

L’adoption des bons outils numériques pour répondre à chaque besoin de trésorerie et, en particulier, avoir un contrôle approfondi et étendu est la base : sans cette hypothèse, l’entreprise n’a pas de réel contrôle financier car elle ne peut pas exploiter, par exemple, des données fiables et suivi en temps réel des flux de trésorerie.

Pour parvenir à une meilleure gestion financière de l’entreprise, l’expert comptable Ixelles propose la mise en place de systèmes de contrôle de gestion, l’évaluation stratégique des alternatives d’investissement et l’identification du degré maximum d’endettement soutenable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *