Comment gérer les employés qui ne s’entendent pas ?

Comment gérer les employés qui ne s'entendent pas ?

Toute entreprise aura des employés qui ne s’entendent pas de temps en temps. Que ce soit en raison de différences de personnalité, de mode de vie, d’opinions ou de tout autre facteur, parfois les employés ne s’entendent tout simplement pas.

Et quand il y a de la discorde sur le lieu de travail, cela affecte tout le monde.

La tension qui en résulte rend non seulement l’environnement de bureau inconfortable, mais peut également avoir un impact négatif sur la productivité de votre entreprise.

Dans le même temps, le vieil adage selon lequel le fer aiguise le fer représente le bon côté de la situation. Gérés de manière constructive, les conflits entre employés peuvent conduire à une saine concurrence, à des améliorations de processus, à l’innovation et à une créativité accrue.

Voici quelques conseils pour vous aider à transformer avec tact un conflit en consensus entre des employés en conflit.

Étape 1. Comprendre la nature du conflit

Il est souvent tentant de faire des hypothèses sur les conflits, surtout si des rumeurs circulent. Mais ne supposez rien. Au lieu de cela, déterminez ce qui alimente le désaccord entre vos employés.

Tout d’abord, assurez-vous que vous n’êtes pas confronté à un problème de la Commission pour l’égalité des chances en matière d’emploi (EEOC), tel que le harcèlement ou la discrimination au travail. Familiarisez-vous avec les politiques et directives de prévention du harcèlement de votre entreprise, si ce n’est pas déjà fait. Et si vous n’avez pas ces types de politiques actuellement en place, faites-en une priorité.

N’oubliez pas qu’avec le harcèlement, ce n’est pas l’intention du comportement, mais la façon dont le comportement est perçu.

Une fois que vous avez exclu tout problème lié à l’EEOC, quelles sont les autres circonstances sous-jacentes susceptibles de causer ou d’aggraver le conflit ? Y a-t-il des styles de travail qui s’opposent en jeu ? Est-ce un environnement très stressant ? Un nouveau projet, crée-t-il des délais serrés ? Qu’en est-il d’un client difficile ? Certains employés, répandent-ils des commérages ou intimident-ils leurs collègues ?

Il peut y avoir une variété de facteurs causant l’hostilité parmi vos employés. Obtenir une première lecture de ce qui est au cœur du problème est essentiel pour résoudre avec succès le problème et éviter de futurs conflits.

Étape 2. Encouragez les employés à le résoudre eux-mêmes.

En tant que chef d’entreprise, vous souhaitez que vos employés soient le plus autonome possible. Après tout, vous êtes leur superviseur ou gestionnaire – pas leur mère.

Gardez à l’esprit, que réagir à chaque plainte d’un travailleur peut en fait aggraver le drame et aggraver la situation. Cela pourrait même amener certains employés à penser que vous jouez aux favoris.

Cela ne signifie pas qu’encourager votre équipe à gérer les problèmes par elle-même ne nécessitera pas un peu de facilitation de votre part, surtout si vous avez des employés qui ont tendance à éviter la confrontation.

Fournissez des conseils ou des points de discussion, si nécessaire, pour aider chaque employé à aborder l’autre personne de manière positive. Ne vous attendez pas pour résoudre le problème pour eux. Vous pouvez faciliter la discussion, mais c’est là que vous devez tracer la ligne.

Utilisez toujours votre meilleur jugement lorsqu’il s’agit de traiter les plaintes des employés. Envisagez d’adopter une approche structurée comme celle-ci :

Déterminez si la situation est émotionnellement chargée et définit la gravité du conflit.

Une fois que vous avez évalué le problème, le cas échéant, parlez à chaque employé individuellement pour leur faire savoir que vous êtes au courant de la situation.

Ensuite, encouragez la communication ouverte et la résolution entre les employés concernés. Demandez-leur s’ils se sentent à l’aise d’aller voir l’autre employé et de le gérer en tête-à-tête.

Lorsque les gens travaillent ensemble, des désaccords surviennent parfois. C’est une donnée. Mais le mépris est une autre histoire.

Les employés qui ne s’entendent pas doivent quand même se traiter avec respect et faire un effort pour écouter le point de vue de l’autre personne. L’utilisation de mots tels que « je ressens » (au lieu de « tu l’as fait ») peut également aider à empêcher la conversation de devenir défensive.

La résolution des conflits ne doit pas nécessairement se terminer par un accord. Parfois, il est préférable d’accepter d’être en désaccord, respectueusement. Lorsque cela se produit, les employés doivent reconnaître qu’il existe une différence d’opinions ou d’approche et trouver ensemble une solution sur la façon d’aller de l’avant.

Concentrez-vous sur le comportement et les problèmes plutôt que sur les personnes. La RH est le service le plus impacté à la création d’une entreprise, consultez notre site web gestion administrative  pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.