L’assurance vie, toujours un bon placement

En raison des divers atouts de l’assurance vie, celle-ci est l’un des placements favoris des Français. Ce mode d’investissement offre la possibilité de se constituer une épargne, de préparer sa retraite, de percevoir des revenus à un faible pourcentage fiscal et de prévoir un projet immobilier.

Quels sont les types de contrats dans une assurance vie ?

Tout d’abord, en qualité de souscripteur d’une assurance vie, vous avez le choix entre trois formes de contrats. Ce sont les contrats: en cas de décès, en cas de vie, et un contrat mixte (vie et décès). Pour un contrat vie, l’assureur est tenu de vous verser un capital ou une rente si vous êtes en vie. Ce type de contrat vous permet en effet de définir en toute liberté la durée de votre souscription. Des avantages fiscaux vous seront aussi octroyés après une période de huit ans.

Par ailleurs, vous avez également le droit d’opter pour un contrat décès. Ce dernier est reparti en assurance temporaire, en assurance vie entière et contrat obsèques.

Ensuite, si vous le souhaitez, vous pouvez aussi choisir le contrat vie et décès. Celui-ci engage un assureur à payer un capital ou une rente soit à un souscripteur en vie à la date fixée dans le contrat, soit à une personne désignée comme bénéficiaire en cas de décès de l’épargnant avant l’échéance du contrat.

Comment payer les primes d’une assurance vie ?

Pour ouvrir un contrat d’assurance vie, il est indispensable d’effectuer un versement initial. Ce dernier est à payer au moment de la souscription. Ce premier versement est encaissé par l’assureur par chèque ou par virement bancaire ou encore par prélèvement automatique. Le mode de retrait de ce versement initial dépend de la compagnie d’assurance vie où vous désirez investir votre argent.

À part ce paiement obligatoire, vous pouvez aussi faire un versement complémentaire libre. Celui-ci vous permet d’épargner dans votre contrat quand vous le voulez.

Vous avez également le droit de réaliser un versement complémentaire programmé. Ce type de paiement vous offre la possibilité de fixer la périodicité et le montant de votre placement. Il est à noter que les versements complémentaires sont facultatifs. L’assuré peut ne payer que la prime unique (à déposer lors de la souscription au contrat).

De quelle manière désigner les légataires d’une assurance vie ?

Dans un contrat d’assurance vie, la clause bénéficiaire vous permet de désigner les individus qui percevront vos capitaux après votre décès. Vous êtes donc libre de déterminer la ou les personnes que vous désirez transmettre votre contrat d’assurance vie. Vous avez donc le droit de choisir un membre de votre famille, un ami ou une association à but non lucratif.

Néanmoins, certaines désignations ne peuvent pas être acceptées. Tel est le cas de la transmission du capital et de la rente à un médecin qui vous aurait pris en charge lors de la maladie à l’origine de votre décès. De même, la désignation d’un animal est également inacceptable. Selon la procédure mentionnée dans votre contrat, vous pouvez désigner le ou les légataires de celui-ci soit par testament olographe ou authentique, soit par mention dans le contrat d’assurance, soit par simple lettre adressée à l’assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *